Les puces: l’ennemi silencieux.

Les puces sont de petits insectes qui parasitent nos chats, nos chiens, mais également les oiseaux, lapins, hérissons… Il existe de nombreuses espèces de puces. Elles ont chacune leur préférence pour une espèce particulière. L’espèce de puce la plus courante chez nos animaux de compagnie est Ctenocephalides felis  (puce dite « du chat ») que l’on retrouve sur nos chats, chiens ainsi que sur les furets.

pucel adulte - Clinique Vétérinaire de la Vatine - MONT SAINT AIGNAN - ROUEN METROPOLE

La vie des puces.

Les œufs et les larves de puces grandissent sur le sol et ce n’est qu’une fois arrivées à l’age adulte que les puces vont parasiter nos animaux. Les puces adultes vivent sur la peau et piquent pour se nourrir de sang à raison d’un repas par jour. Elles peuvent vivre plusieurs semaines voir plusieurs mois.

Une fois sur un animal les puces femelles pondent plus de 20 œufs par jour. Ces œufs tombent sur le sol et une larve en sort rapidement.

Ces larves s’abritent dans des lieux dissimulés, à l’abri de la lumière, puis se transforment en nymphes à l’intérieur d’un cocon et enfin en puces adultes prêtes à éclore. Une fois arrivée à ce stade, la puce va patiemment attendre qu’un animal passe à proximité pour éclore et le parasiter . L’attente sous cette forme peut ainsi durer 6 à 12 mois.

Le développement et la prolifération des puces est beaucoup plus importante entre les mois d’avril à octobre. Il est donc important de traiter vos animaux au minimum pendant cette période « chaude » et pendant 3 à 6 mois après chaque infestation. En effet une seule puce femelle peut produire plusieurs dizaines de milliers de nouveaux adultes en un mois.

larve de puce - Clinique Vétérinaire de la Vatine - MONT SAINT AIGNAN - ROUEN METROPOLE

Les problèmes posés par les puces.

Ces puces, qui peuvent ainsi être présentes en grand nombre sur nos animaux, provoquent de nombreux désagréments comme des démangeaisons, des douleurs, des allergies, mais aussi des anémies (perte de beaucoup sang surtout chez les jeunes animaux) ainsi que la transmission de maladies et parasites.

Les puces peuvent aussi piquer les humains lorsque la maison ou l’appartement est très infesté ou lors de retour de vacances, mais rassurez vous, elles préfèrent nettement nos animaux de compagnie et cela reste donc assez peut fréquent.

Comment savoir si chien ou mon chat a des puces ?

Il n’est pas facile de savoir si nos compagnons ont des puces et impossible d’être sûr qu’ils n’en ont pas. Celles-ci sont souvent difficiles à trouver de part leur taille et leur vitesse. Munissez vous donc d’un peigne à puces et passez le sur l’ensemble du corps.

Le peigne pouvant ne pas suffire à déterminer si votre chat ou votre chien à des puce, il est intéressant de chercher les crottes de puces. Celles-ci sont sous forme de petits grains rouge foncé sur le pelage de votre animal. Si vous récupérez les débris sur une feuille d’essuie-tout blanche, l’humidification de la feuille de papier produit une auréole rouge autour des grains.

Si vous constatez la présence de puces ou de crottes de puces lorsque vous écartez les poils ou lors d’un peignage soigné, il est temps de revoir le traitement mis en place.

crottes de puces - Clinique Vétérinaire de la Vatine - MONT SAINT AIGNAN - ROUEN METROPOLE

Comment traiter contre les puces?

Nous disposons à la clinique vétérinaire de nombreux produits pour traiter vos compagnons. Ils existent sous différentes formes (comprimés, pipettes, spray) et ont différentes durées d’action. Le choix se fait en prenant compte de l’espèce, de l’âge, du mode de vie, de l’existence d’une allergie, du degré d’infestation, de votre animal.

Quel que soit votre cas, des règles de base sont à connaître :

  • Ne pas utiliser un produit pour chien sur un chat sans l’avis du vétérinaire. Certains anti-puces pour chien sont mortels pour le chat.
  • Respecter les doses prescrites par le vétérinaire. Une dose trop faible est inefficace, une dose trop forte peut être dangereuse.
  • Renouveler le traitement. Un seul traitement ne suffit pas à se débarrasser des puces, surtout si l’environnement est contaminé (souvenez vous, les puces peuvent attendre plus de 6 mois avant de sortir de leur cocon). Beaucoup d’échec de traitements sont simplement dû au fait qu’ils n’ont pas été renouvelés.
  • Désinfecter l’environnement. Il est indispensable de se souvenir que la contamination par les puces est essentiellement environnementale. Il existe plusieurs façons d’agir contre les stades larvaires de puces : inhibiteurs de croissance sur l’animal, traitement des surfaces… Le vétérinaire vous conseillera sur les mesures les plus adaptées à votre cas.

N’hésitez pas à nous contacter

quelques liens:

Page wikipedia de ctenocephalides felis

Page consacrée aux puces sur le site de l’ESCCAP

puce adulte - Clinique Vétérinaire de la Vatine - MONT SAINT AIGNAN - ROUEN METROPOLE
Partager sur les reseaux sociauxShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email